Pourquoi parler d'un éco-gite ?

C'est un choix militant, lié à une prise de conscience de la finitude de notre planète et de la nécessité de limiter l'empreinte écologique liée à nos activités. Restaurer une maison avec cette conscience, suppose de choisir d'utiliser des matériaux qui ont une empreinte écologique faible à la fois dans leur processus de fabrication mais aussi dans leur acheminement.

Pour ce faire, j'ai chaque fois que possible tenté de donner une seconde vie à des matériaux ou à des objets. Les tasseaux sont ceux de la charpente de mon voisin, le couvreur a tout jeté quand il a changé la toiture. Les lambris des chambres composaient un faux plafond dans une grande pièce du rez de chaussée. Les éviers ou lavabos sont pour la plupart d'origine. Le poêle et de nombreux meubles ont été achetés chez Emmaüs et rénovés. Les planchers ont été débarrassés des linoléum qui les recouvraient, ont été poncés puis traités avec un produit à base de silice et enfin huilés, pour permettre leur entretien.

Les matériaux utilisés ont aussi été choisis pour leur qualité et leur faible impact sur la santé. La laine de bois et la ouate de cellulose pour l'isolation, garantissent une qualité de l'air, permettent au bâtiment de respirer en évitant la condensation de vapeur d'eau dans l'isolant. Des enduits à l'argile sur les murs ou des peintures n'émettant pas de Composés Organiques Volatiles C.O.V., et des huiles pour les sols participent aussi à la qualité de l'air intérieure.

L'isolation a été réfléchie dans une logique bio-climatique. La lecture des livres de Pierre Olivia « La maison bio-climatique » et « La rénovation écologique » a été précieuse. Elle m'a permis de constater que cette maison ancienne a été conçue en intégrant des principes que l'on redécouvre aujourd'hui: le bio-climatisme. Sa forme, un bloc rectangulaire, limite les surfaces d'échange entre l'intérieur et l'extérieur, son orientation, les parties habitables sont exposées au sud, aucune ouverture au nord avec la grange comme pièce tampon. J'ai donc fait le choix de ne pas isoler au sud et d'utiliser l'inertie de murs en pierre de 80 cm d'épaisseur. Tous ces matériaux sont plus chers à l'achat et ils ne représentent que 3% des parts du marché des matériaux isolants, majoritairement dominés par les laines minérales et les isolants synthétiques.

Magasin construire au naturel

 Dans un premier temps, j'ai installé une Ventilation Mécanique Centralisée VMC en suivant le principe isolation = ventilation obligatoire. Puis après lecture d'articles sur la ventilation naturelle, dossier dans les quatre saisons du jardin bio magazine des éditions Terre Vivante et le numéro … de La maison Écologique j'ai décidé d'utiliser des cheminées existantes pour l'aspiration de l'air et de ne pas consommer de l'énergie d'un moteur.

Le choix des énergies participe à la réduction de l'effet de serre. La première source de chaleur est le bois. Celui-ci est neutre si il est coupé sur place, car la production de gaz carbonique qu'il dégage correspond à la même quantité de gaz carbonique qu'il capte lors de sa croissance. Je me fournis à Château Méa. Malheureusement le bois n'est pas issu des forêts locales mais vient du Vercors.

L'installation de chauffage électrique dans les chambres n'était pas indispensable mais augmente le confort attendu par certaines personnes. J'ai ainsi fait le choix de prendre énercoop comme fournisseur d'énergie. Enercoop fournit une énergie 100% renouvelable. Enercoop